Biba, Biba dis-moi qui est la plus belle…

Parredacteur

Biba, Biba dis-moi qui est la plus belle…

Un storytelling en or, une histoire de femmes passionnées, la boutique BIBA qui souffle cette année ses 45 bougies est devenue l’un des temples emblématiques de la « sappe » parisienne. Et pas que.

Revenons sur sa genèse qui n’est pas des moindres…

Fondée en 1974, Biba a vu le jour grâce au nez fin d’une certaine Odette Baché. Décidée à mettre en lumière les « créateurs de demain », cette dernière leur a offert une rampe de lancement sans pareil : qu’ils s’agissent de Thierry Mugler, Montana, Azzedine Alaïa, Jean-Paul Gaultier ou encore France Andrevie, ces couturiers ont d’abord fait confiance à BIBA qui a été leur premier point de vente. (rien que ça !)

Face à l’émergence du prêt à porter de luxe et des modes de consommation, Biba a opéré un changement de cap où la branchitude est davantage accessible, dans l’air du temps et qui parle aux femmes de tous âges. « Telle mère, telle fille » serait le credo de cette saga haute en couleurs : En effet, c’est aujourd’hui sa fille, Yaël Kouprianoff qui a repris reprend le flambeau avec sa propre fille. Un mélange harmonieux de deux générations à l’œil pointu et qui partage une même idée de la mode. Une histoire de famille comme on en rêve toutes !

Lové au cœur du très chic 7eme arrondissement de Paris et à deux pas du Bon Marché, Biba jouit d’un emplacement de rêve et d’une clientèle on ne peut plus fidèle et qui traverse les générations. Reconnaissable parmi tant d’autres, sa vitrine colorée, alléchante et au célèbre néon rose nous attire comme un aimant avec son marchansing en perpétuel mouvement.

Portée sur le prêt à porter moyen/haute de gamme, Biba recense plus de 30 marques différentes, mais surtout de niches, une boutique idéale pour trouver sa tenue et ne pas ressembler à madame tout le monde. Mais surtout ? un ADN bobo chic pour lequel on se damnerait.

Au programme ? Blouses vaporeuses aux motifs sensass’ Laurence Bras, Pulls tout doux à la coupe modernes Not Shy, chemises et robes tie & dye de la marque corse Marlo, sac en wax signés CSAO, sweat à inscriptions Swildens, pantalons dégaines en velours côtelé Acquaverde, gilet oversize Bellerose… (mon cœur s’emballe déjà !). Une symphonie de motifs qu’on décline à l’envi.

Vous l’aurez compris, les collections choisies avec amour par ce tandem audacieux vont de pair avec un accueil intimiste, loin du coté impersonnel de son voisin le Bon marché. On s’y sent bien, presque entre copines dans ce petit boudoir dédié à l’esthétisme et au « cool ».

Spéciale mention à la montagne de bijoux à la caisse supers accessibles !

Ces 50 mètres carrés de pur bonheur, nous les retrouvons bien évidemment sur la toile où Biba est suivi par plus de 7000 abonnés où mère et fille apportent un soin tout particulier à la présentation de leurs produits sous forme de superbes silhouettes. (On a adoré faire notre shopping en visio avec elles durant le confinement !)

Bref… on est fans !

 

 

 

À propos de l’auteur

redacteur editor